Le long du canal du Midi

Et si nous profitions de l'été pour (re)découvrir des quartiers ?  Découvrez des idées de balades. Cette semaine, on enfourche un vélo ! Et pour éviter descentes vertigineuses et montées qui coupent les jambes, longeons le canal du Midi.

Trouver sa monture

On peut bien sûr avoir déjà son vélo, quitte à avoir à le sortir de la cave et à bricoler deux heures avant de s'apercevoir que les chambres à air deviennent poreuses avec le temps. On peut aussi utiliser VélôToulouse en trouvant la station la plus proche. On peut enfin, choisir une location longue durée, ou de vélos faits pour le cyclotourisme en s'adressant, face à la gare SNCF, à la Maison du vélo. Ici, on pourra également prendre des forces ou se désaltérer au « Vélo sentimental », restaurant qui joint l'utile (l'insertion professionnelle de personnes éloignées de l'emploi) à l'agréable (avec sa cuisine de saison et une terrasse idéale pour préparer son parcours). Un bel exemple de reconversion d'une maison éclusière.

Le long du canal

Ce qui est bien en cette saison, avec les berges du canal, c'est qu'on peut y pédaler à l'ombre des platanes. Un vrai luxe ! On peut aussi y rêver d'un trajet plus long, plus lointain et plus lent en longeant les nombreuses péniches amarrées là, qu'elles abritent des activités commerciales ou que des familles y aient élu domicile. On profite ainsi d'un ouvrage datant du règne de Louis XIV et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Une pause culturelle et exotique
 

musée Gaorges LabitÀ proximité du pont des Demoiselles, dans un jardin et dans un style « orientalisants », on s'arrêtera pour découvrir les collections du musée Georges Labit. Ce voyageur a réuni à la fin du XIXe siècle des œuvres d'art asiatiques qu'il a livrées à la curiosité des toulousains. Des pièces égyptiennes viennent s'y adjoindre, dont une momie qui fera la joie et l'effroi des plus jeunes.

 

 

 

 

Aller plus loin

On peut bien sûr sortir de Toulouse, le canal passe au dessus du périphérique ! Mais quand s'arrêter ? À Ramonville, pour une pause au Bikini, à Castelnaudary pour voir si le cassoulet y est vraiment différent ?  à Carcassonne ? ou à Sète sur la Méditerranée, à 241 kilomètres de Toulouse ?